We use cookies to provide the services and features offered on our site and to improve the experience of our users Cookies are data that are downloaded or stored on your computer or any other device. By clicking on "I accept" you agree to the use of cookies. You can always disable them later. If you delete or disable our cookies, you may encounter interruptions or problems accessing the site. " "We use cookies to help us better understand how the site is used and by continuing to use this site you agree to this policy."
More info

History

Ideally located

ON THE HEIGHTS OF NICE

Ideally located on the heights of Nice, on the western hillside of the Plaine du Var, 10 minutes away from the Baie des Anges, Domaine de Toasc is a family estate of 15 hectares on which are planted 8 hectares of vineyards and 2 hectares of olives trees. 

In 1992 Bernard Nicoletti buys 12 hectares of abandoned land on the called place « Toasc ». From this area, already occupied as vineyard by the english Hooper's family (photo), from 1850 to 1906, Bernard has savedconserve les oliviers plantés sur plus d’un hectare et demi, il défriche le reste, restructure les restanques exiguës en les élargissant et il
replante les cépages originaux  propres au Comté de Nice et typiques de l’appellation Bellet : La Folle Noire et le Braquet pour le vin rouge, le Rolle pour le vin blanc.

Depuis l’an 2000, Bernard Nicoletti, le vigneron, sort les premières cuvées de son nouveau vignoble : le Domaine de Toasc. 
Son grand-père, Joseph (Photo ci-contre), venu de Citta di castello en Ombrie à la fin du XIXème siècle, installe à Nice, Avenue de Pessicart, une entreprise de transport et de terrassement et vend du sable et des graviers. Charretier, il assure le transport des raisins dans le Var durant les vendanges et accepte de se faire payer en raisins et s’initie dans la foulée à la vinification.

MORE INFO
Son père, Roger, prit la relève tout en développant l’activité de Travaux Publics. Sur une superficie d’un hectare, la propriété Nicoletti produit, en 1996, 31 hectolitres sous l’appellation Bellet. Dès cette période, Bernard Nicoletti s’est déjà, à son tour, engagé dans le développement du vignoble. Prenant du recul par rapport à l’entreprise de Travaux Publics, il achète 12 hectares de terrain laissés à l’abandon, sur le lieu-dit Toasc. Il conserve les oliviers plantés sur plus d’un hectare et demi, il défriche le reste, restructure les restanques exiguës en les élargissant et replante les cépages originaux propres au Comté de Nice et typiques de l’appellation Bellet.

En 2000, Bernard Nicoletti bâtit sa cave et sa nouvelle demeure de style palladien. Quatre grandes colonnes antiques, devenues l’image symbole de la propriété, marquent l’entrée de la salle de dégustation.